Gap soigne son domaine municipal de Charance

Gap soigne son domaine municipal de Charance

En 2023, la Ville de Gap fêtera l’acquisition du domaine de Charance, un espace naturel de 220 hectares qui domine la capitale des Alpes du Sud. Balades contemplatives autour du lac, sur le sentier de l’Écureuil, sur les terrasses du
château ou dans la collection de roses anciennes, marches plus sportives jusqu’au Pic de Charance (1825 m), trail Gapen’cimes (…) : le site est fréquenté par tous les Gapençais, mais aussi les touristes, puisqu’il accueille 100 000 visiteurs par an. Le Domaine a aussi gagné un jardin alpin, créé par le Conservatoire botanique et la Ville de Gap, où les visiteurs peuvent retrouver réunis tous les milieux naturels des Alpes.

N’oublions pas le patrimoine qu’il abrite, avec son château, ancienne résidence d’été des évêques de Gap, que la Ville met à disposition du Parc national des Écrins, ses terrasses et leur jardin remarquable et l’ancienne ferme, qui vient d’être entièrement restaurée et qui accueille désormais une partie des locaux du Conservatoire botanique national alpin, qui est précisément né à Charance.

D’où l’intérêt d’en faire un lieu d’éducation à l’environnement, ce à quoi s’emploie le service municipal du Domaine de Charance, en accueillant chaque année des milliers d’enfants pour des ateliers de sensibilisation, en proposant des visites et des expositions à ciel ouvert pour le grand public.

Egalement au sommaire de ce numéro automnal, les efforts déployés par la Ville de Gap en faveur de la sobriété énergétique ou encore les activités sportives, culturelles ou manuelles proposées par le CCAS aux séniors, qui sont plus de 500 à en bénéficier.

À propos de l’auteur

Agence Kangourou editor

Laisser un commentaire

66 − = 65